Communication

Le manifeste

Hi guys !

Avant d’introduire le sujet, nous aimerions expliquer à ceux qui ouvrent cette porte pour la première fois où ils mettent les pieds. L’esprit de notre communauté pourrait se résumer en ces trois maximes :

1. Puisse ton cœur ne pas se mettre en travers du chemin de ton cerveau

2. « Critical thinking is a precious gift »

(L’esprit critique est un bien précieux)

3. Faire preuve d’esprit critique est le plus grand hommage que l’on puisse rendre au travail d’autrui 

Une conception du respect beaucoup plus utile qu’un « merci », « c’est super » et autres platitudes du même genre qui n’aident en rien les personnes à qui elles s’adressent. Notre lectorat est constitué de gens intelligents, déterminés, concentrés sur leur croissance individuelle et veillant à ce que cette dernière participe à l’avancement de la communauté à laquelle ils appartiennent. Des individus pragmatiques donc, peu sensibles – pour ne pas dire indifférents – à la flatterie, n’étant que trop conscients de sa dangerosité, qui ont la superficialité et le travail mal fait en horreur.

Cela signifie que personne ici ne s’arrêtera pour vous féliciter pour une victoire personnelle si celle-ci ne participe pas au bien commun que vous vous êtes proposé d’atteindre au préalable. L’un des dommages les plus importants de ces trois dernières décennies en Afrique francophone subsaharienne est la confusion entre intérêt personnel et intérêt général, les individus s’attribuant le rôle de champions de l’Afrique – ou de ces diverses régions – sans mesurer la portée de la responsabilité qu’ils endossent du même coup, en négligeant par la suite d’œuvrer à la réalisation de leurs promesses, tout en étiquetant des avancées qui ne profitent qu’à eux comme des avancées communautaires. Cela explique, entre autres, la dissonance entre les chiffres sur « la santé économique Africaine » des divers organismes et la réalité du terrain : seule une très faible portion de la population bénéficie d’importants avantages, quand l’écrasante majorité s’enfonce dans la pauvreté et les difficultés inhérentes. Mais assez parlé de considérations générales.

Pour en revenir à notre lectorat, ces messieurs et dames savent faire la distinction entre ambition personnelle et ambition collective, se proposent de répliquer les petits accomplissements à une échelle plus grande, en résolvant les challenges issus du changement de dimension. Pardonnez leur le peu de temps disponible pour se pâmer sur les « faibles commencements », qui ne leur sont utiles qu’après critique intransigeante, dont ils se servent pour avancer. C’est qu’ils ont de véritables motivations, comprenez-vous ? Des motivations qui les conduisent à mépriser la médiocrité pour embrasser le désir excellence, prérequis nécessaire à l’aboutissement de leurs projets. Ces gens ne savent pas comment célébrer leurs victoires, ne les regardent qu’à l’aune du but qu’ils se proposent d’atteindre. C’est en compagnie de telles personnes que vous allez lire les articles de cette plateforme.

Des gens qui pensent qu’un individu ne vaut que par l’équipe, que l’équipe a le devoir de les nourrir d’éléments pertinents pour leur développement et qui, à leur tour, participent au développement de l’ensemble en une boucle de rétroaction positive. Ils privilégient l’intérêt collectif parce qu’il satisfait leurs intérêts individuels, leur permet d’aller plus loin, plus haut. De s’épanouir, de se challenger. De sortir de leur zone de confort pour exploiter au maximum leur potentiel. Pour eux, l’intérêt individuel n’a de sens que s’il contribue à l’intérêt collectif, s’émule au contact d’individus porteurs d’un même idéal. Leurs valeurs sont simples : travail, lucidité, excellence, dépassement de soi, avancement collectif. Ceux qui sont ici ont l’ambition d’accomplir quelque chose et non de devenir quelqu’un. C’est sous cet angle que nous disséquons  les objets qui piquent notre intérêt. Si vous ne vous reconnaissez pas dans notre philosophie mais que vous souhaitez quand même rester, installez-vous au fond de la salle, puis sortez aussi silencieusement que vous êtes entrés. Sans déranger personne. Si ce qui précède vous parle en revanche, vous êtes les bienvenus dans notre communauté.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :