Communication

Structurez votre réseau (1)

La force de tout individu réside dans son réseau, toujours. D'une façon ou d'une autre. Il suffit, pour s'en convaincre, de regarder le réseau du nouveau-né ; à ce stade, l'entourage fait toute la différence entre la mort et la vie. Cela ne suffit pas face à certaines situations (guerre, mort subite du nourrisson, accidents, etc.) mais, dans la plupart des cas, si.

L’unique chose qui change est que de dépendant à la naissance, l’individu noue des relations d’interdépendance avec son entourage en grandissant. La balance des échanges s’équilibre. Gardez cette évolution à l’esprit pour la suite. Vous l’avez sans doute deviné, si vous me lisez depuis un moment : je vais user de cette analogie.

Le bébé, c’est vous au début de votre aventure entrepreneuriale. L’adulte, c’est encore vous ; vous en cours de route, ayant à votre actif quelques belles réussites et de nombreux échecs. Pour survivre à votre enfance et parvenir à maturité, vous allez avoir besoin de votre réseau. Je vais, dans cet article, vous apprendre à l’utiliser, et à le segmenter intelligemment, en partageant avec vous ma théorie du réseautage. Je l’appelle la théorie des cercles concentriques.

La théorie des cercles concentriques

la théorie des cercles concentriques

Vous ne la trouverez dans aucun manuel et pour cause, c’est la mienne. Elle est le produit de mes observations, et de mes diverses expériences.

En quoi consiste-t-elle exactement ? C’est assez simple, en vérité. Cela tient en un postulat : l’entourage de tout individu couronné de succès est structuré de la façon représentée par le schéma ci-dessus, à peu de chose près. Vous trouvez cette affirmation présomptueuse ? Dans ce cas, je vous invite à analyser l’entourage des personnes que vous considérez comme ayant réussi dans leur domaine d’expertise, après avoir lu cet article.

I. Le cercle primaire

C’est ce que j’appelle la garde rapprochée. Ces personnes sont celles qui vous permettent de tenir, et d’être performant. Il est constitué de deux éléments : le noyau, et la support team, ou personal team.

cercle primaire

A) Le noyau

Le noyau est constitué de deux personnes, trois tout au plus (c’est très rare). Il s’agit de vous et de votre femme. Que vous soyez célibataire, ou que vous soyez une femme n’a pas d’importance, il s’agit d’un titre nominatif.

Votre femme

C’est votre soutien émotionnel. Il s’agit de la personne que vous réveillez à deux heures du matin parce que vous êtes angoissé, la personne vers qui vous vous tournez systématiquement lorsque vous êtes en quête d’une oreille attentive, ou de conseils avisés. Cette personne est au courant de la plupart de vos projets, et vous soutient dans leur réalisation en prenant soin de vous d’une façon particulière : en étant une présence constante, un point d’ancrage.

Si vous n’avez pas d’épouse, ce n’est pas grave, le célibat est un état enviable… Ok, c’est faux, il est néanmoins inutile de vous jeter sur la première bonne âme venue pour lui faire remplir ce rôle. Cela se fait naturellement, en général. Vous trouverez votre Dave Meyer / Michelle Obama tôt ou tard, surtout si vous ne le (la) cherchez pas.

Notez que ce rôle est souvent tenu par votre meilleur(e) ami(e), votre mère (père), votre grand-mère, etc. Il est rare que ce soit la personne qui partage votre vie qui le remplisse, allez savoir pourquoi. Qui que vous choisissiez pour tenir cette fonction, cette personne doit être une oreille disponible, de bon conseil, et avoir vos intérêts à cœur. Veillez à ce qu’il n’y ait pas de conflits d’intérêts entre ce qu’elle souhaite que vous fassiez, et ce qu’il faut que vous fassiez pour atteindre vos objectifs.

B) La support team, ou personal team

« Je peux tout faire tout seul », « tout ce que je réalise, je le dois à mon travail acharné », et autres mythes du surhomme sont… Eh bien, ce sont des mythes. Aucun projet d’importance n’a jamais été réalisé par une seule personne. Quand je parle de projet d’importance, je parle évidemment d’un dessein qui a pour vocation de bénéficier, de façon directe ou indirecte, à d’autres individus qu’à soi.

Néanmoins, même dans ce dernier cas, les possibilités lorsqu’on est tout seul sont minces, l’union fait la force est une maxime très largement plébiscitée pour une raison : elle est juste. Il est commun que les entrepreneurs commencent, et demeurent seuls un certain temps, durant la phase initiale du projet (définition du concept, ébauche d’implémentation, et même phase de lancement), mais cela devient vite intenable.

J’ignore comment je ferais sans le soutien de ma personal team, sans leur concours, je n’aurais sans doute pas réalisé la moitié des choses que j’ai faite. Je les appelle ma startup personnelle, vous allez voir pourquoi.

Pourquoi « startup personnelle » ?

C’est très moyen en français. En anglais, ça donne « my personal startup ». Ce nom m’est venu après que j’ai constaté qu’en fait, ils étaient de presque tous mes projets. Le plus drôle je pense, c’est  qu’ils ne font pas partie de ces équipes, ils sont là à titre consultatif, ou en soutien (d’où le « support team »), de façon ponctuelle.

Ce rôle ne leur est pas échu de façon préméditée, enfin, pas pour les premiers membres de la team. Nous avons pris le temps de collaborer sur un projet initial puis, les affinités et la passion aidant, nous en sommes arrivés là.

Quelles qualités indispensables doit avoir un membre de votre personal startup ?

Compétence, disponibilité, implication personnelle. Il ne peut avoir de compromission que sur un aspect : la compétence. Mais seulement si la personne concernée à une courbe d’apprentissage qui croît de façon exponentielle, ou est possédée par la rage de s’améliorer dans un domaine précis. Qui peut être du secrétariat, ou n’importe quel talent dont vous avez besoin.

Les membres de votre personal startup doivent être des atouts qui vous permettent de gagner en temps / en énergie / en efficacité / en qualité /  en créativité. S’il est rare que chacun d’entre eux réussisse à générer ces cinq gains, leur ensemble produit au minimum quatre d’entre eux. Reste à savoir lequel lui fait défaut, et comment vous allez y remédier, cela fera l’objet d’un futur billet.

Nous disions donc :

  • compétence : il va sans dire qu’ils doivent être très bons, pour pouvoir générer à la fois un gain de temps, de qualité, d’efficacité et d’énergie. La créativité est une notion plus volatile, tout le monde n’en est pas pourvu. Si l’un des vôtres la possède, c’est un bon point de départ.
  • disponibilité : c’est une condition indispensable. Si une personne n’est pas disponible pour travailler sur vos projets, il est inenvisageable qu’elle fasse seulement partie de votre team, encore moins de votre personal team. Il m’arrive d’avoir de nouvelles idées à deux heures du matin, ou de vouloir implémenter une nouvelle fonctionnalité dans les jours qui suivent. Il me faut d’abord vérifier la faisabilité de ce que je veux, et l’améliorer. Je sollicite ma personal team à n’importe quelle heure, parce que je sais qu’ils vont répondre présent, du moment qu’ils sont réveillés bien sûrs. Rires.
  • implication personnelle : s’ils sont indifférents à ce que vous faites, cela peut encore passer. Mais ils ne doivent pas vous être indifférents. Votre relation avec eux doit être symbiotique (ou presque). C’est là qu’intervient cette histoire de rayonnement personnel et d’admiration mutuelle. Je pars du principe que je ne peux travailler qu’avec des gens dont j’admire, et respecte le travail, et réciproquement. Si les membres de ma startup personnelle ne raffolent pas de tout ce que je fais, ils s’impliquent parce qu’ils tiennent à ce que je réalise mes objectifs. Dans ce cas précis, la startup qu’ils tiennent à voir réussir, c’est moi, ce qui leur permet de s’impliquer émotionnellement dans des domaines pour lesquels ils n’ont pas d’appétence particulière.

J’insiste sur les deux derniers points parce que sans eux, votre personal team n’en est pas une.

Que faire si l’on a pas de personal team ?

Ouvrir les yeux, observer, et laisser faire les choses en leur donnant un petit coup de pouce. Repérez les gens talentueux et passionnés de votre réseau restreint et élargis, et interagissez avec eux. Commencez par collaborer de façon ponctuelle, puis sollicitez ceux qui manifestent de l’intérêt pour votre travail, et répondent présents de façon récurrente.

Discutez-en, c’est la meilleure façon de savoir si vous pouvez compter sur eux. L’honnêteté me pousse à dire que je ne l’ai fait que pour les derniers arrivés dans le groupe. Je commence à radoter comme une vieille femme mais, encore une fois, cela s’est fait naturellement pour les deux premiers.


Maintenant que vous savez à quoi correspond le premier cercle de la théorie des cercles concentriques, je vous invite à réfléchir sur votre réseau. Quelles sont les personnes qui vous tiennent lieu de femme, et de personal startup ? Remplissent-elles ce rôle comme elles le devraient ? Êtes-vous à une étape où vous en avez besoin ou commencez-vous à peine ?

Ces rôles-clés de votre évolution professionnelle (entrepreneuriale dans notre cas), ne peuvent être occupés par n’importe qui. Il est dangereux de les confier à des personnes inadéquates, car cela revient à freiner la réalisation de vos ambitions. Faites le ménage autour de vous avec délicatesse, et structurez votre premier cercle de façon à gagner en performance, et en sérénité d’exécution. Souvenez-vous : il vaut mieux être seul, que mal accompagné.

Je vous donne rendez-vous demain, pour la suite. N’hésitez pas à me faire part de vos questions et de votre expérience.

About Ace (44 Articles)
Ace est un passionné de communication et de startups. Autodidacte formé auprès de professionnels du marketing et de la communication, il allie exploration personnelle, pratique du métier et recherche incessante d'amélioration dans une approche intégrative, qui s'intéresse au secteur de façon globale, en le replaçant au centre de l'entreprise. Sa démarche s'attache à formaliser de manière spécifique les problématiques communicationnelles qui touchent les structures en tenant compte de leurs divers niveaux d'organisation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :